Espace CHSCT

Le comité hygiène et sécurité se réunit au moins trois fois par an pour traiter des questions relatives aux conditions de travail des agents de tous les sites de Sorbonne Université.

 

CHSCT (visioconférence) du 14 mai relatif à la situation actuelle de pandémie et de confinement

La liste des avis proposés et votés ce trouve ICI. (intranet : « L’université « -> « Représentants du personnel »)

CHSCT (visioconférence) du 10 avril relatif à la situation actuelle de pandémie et de confinement

Compte rendu (en bref)

Président SU

 Les PV des réunions précédentes ont été transmis ainsi que la réponse à certaines questions. Pour les autres réponses, elles nous seront transmises dans les 2 mois ou les 15 jours si ils sont en capacité de le faire  (après la semaine de congés). Dans tous les cas l’administration se mobilisera pour répondre.

Les avis sur les congés ne sont pas du ressort du CHSCT mais du CFVU et du CT.

Du fait de l’urgence sanitaire, il n’est pas obligatoire de consulter les étudiants mais les échanges avec les OS se poursuivent.

 

Intervention OS :

Réunis :

  • Mise en place de DATI (dispositif d’alarme pour travailleur isolé en cette période)
  • Masques et EPI (équipement de protection individuelle)
  • Soutien aux étudiants

 

Réponse : 63 DATI sur le site, d’après le dernier recensement dont un au poste de sécurité mis à la disposition des agents qui le souhaite pour la réalisation de manips délicates.

Pour la sécurité actuelle des agents, le plus important reste le respect des règles de sécurité : distanciation, protéger le personnel de sureté, mise à disposition de gel hydro-alcoolique, présence d’une feuille d’émargement (heure d’arrivée, localisation et de sortie). Un poste de contrôle place Jussieu et un Quai St Bernard, y compris pour les personnes qui arrivent en voiture.

Tour Zamanski : mise à disposition de gants, papier et horaires plus contraints : arrivée 7h30 – 9h, départ 16h-18h.

Le Service de Sureté fait une ronde pour compenser la présence de personnes isolées.

Une personne abusait de son droit d’accès et a été retirée du PCA. Le nombre de personnes sur site a baissé. Le télétravail est privilégié.

Pour les masques, beaucoup ont été donnés aux hôpitaux au début de la pandémie. Des commandes ont été faites pour reconstituer les stocks et anticiper la reprise. Pour le moment, priorité à la protection des personnels soignants et des agents de sureté (notamment les masques FFP2 en cas d’intervention de personnes faisant un malaise).. Pour les autres le plus important reste les gestes de distanciation mais les masques ont un rôle. C’est une mesure qui peut s’avérer nécessaire, voire obligatoire.

Il existe une Equipe de Soutien psychologique. Pour les étudiants le SUPS se mobilise (le docteur Reigner en particulier) en privilégiant les consultations par téléphone (423 consultations depuis le début du confinement). Sur le site de l’Université une adresse générique est mise à disposition et SU a diffusé les adresses de partenaires tels que MGEN ou autres relais.

Pour le personnel hospitalier, la prise en charge se fait par l’APHP qui doit faire face à l’accumulation de détresse des agents confrontés à une médecine d’urgence brutale.

CGT  demande

  • des informations sur le cluster de Saint Antoine 
  • le nombre de personnes atteintes par la maladie.
  • Le nombre de personnes en présentiel
  • Les congés
  • Gestion des déchets y compris les déchets radioactifs
  • Prestation de ménage
  • Concours et examens
  • Parcours SUP
  • Accident sur site ou accident à domicile

Le cluster de Saint Antoine a été évalué par l’INSERM en lien avec SU, le SMP et la DPRP. Des tests ont été fait sur les personnels et le premier cercle isolé quand cela s’avérait nécessaire. 50 personnes ont été arrêtées et mises sous surveillance. Aucun n’a eu d’aggravation. Les agents sont suivis par la médecine de prévention. Les mises en quarantaine sont automatiques.

Le PCA a donné 1000 autorisations mais seulement 158 sont en présentiel sur le site. Le télétravail est privilégié ou ASA. Du matériel informatique a été fourni si nécessaire.

Un enlèvement de déchet radioactif a été réalisé sur rendez-vous. Pour les prestations de ménage elles ont été réduites et limitées aux zones occupées : 20 salariés au lieu de 135.

CGT (suite) : Des examens ont été organisés  et des évaluations sont réalisées pour les étudiants, avec des travaux écrits à rendre. Les enseignants sont conscients des mauvaises conditions de travail des étudiants, dont 1/3 sont présents de façon régulière, 1/3 se sont connectés à Moodle et 1/3 ne se sont jamais connectés. Pour les examens est-il envisagé des sessions en juin en garantissant un temps raisonnable de préparation ? Incertitudes sur les concours ? Si le recrutement se poursuit, la visio n’est pas très équitable. Comment fixer l’épidémie en cours et éviter une recrudescence ?

Réponse : L’administration est à l’œuvre, toutes les directions sont en tension. Il faudra être très vigilants pour la sortie de crise. Une réflexion est en cours basée sur l’expérience actuelle. À terme, il faudra privilégier davantage le travail à distance, le télétravail pour une amélioration des conditions de vie. Pour les congés, l’administration n’est pas d’accord avec les OS. D’après Chambaz, il est nécessaire de permettre la déconnexion du travail. La sortie du confinement devra se faire mais avec un allègement massif de la charge de travail des services tant au niveau des labos que de l’enseignement et de l’administration. La priorité est mise sur certains services : payes, concours, recrutement. Pour le reste il faut envisager des déprogrammations ou l’extension des projets, bref alléger le programme de l’année 2020. L’université se remettra en marche avec en priorité la santé des personnels.

Les vacances sont indispensables et différents selon les catégories de personnels (EC ou Biatss, plus ou moins contraints).


Le nombre de personnes atteintes sur SU est de 69 (dont 47 en médecine) mais il y a aussi 157 cas suspects (dont 133 en médecine, 14 Biatss). Ces chiffres tiennent compte des  étudiants et du personnel et sont sans doute sous-estimés. Pas de cas grave mais des hospitalisations.

Pour la gestion des déchets, deux agents sont présents à la soute. Un seul laboratoire concerné par des déchets radioactifs. Il y a moins de déchets biologiques et chimiques donc 1 seul enlèvement par semaine est suffisant. Pour les accès aux zones à risques des signalétiques sont envisagées qui ont été proposées par le comité d’enquête suite à l’incident du laboratoire Phénix. Le recensement des locaux à risque a été réalisé. Les fiches à destination des personnels et des agents de ménages sont en cours de réalisation.

Mme Hocquenghem est en charge du contrat en cours de renouvellement pour les prestations de ménage. 20 agents au lieu de 137 avec des horaires aménagés (7h/agent de 9h à 17h) et des feuilles d’émargement. Les lieux sont précisés : sanitaires, poubelles guérite PC sécurité. Les EPI sont données à ces agents, sous la responsabilité d’un chef de site.

Toutes les installations nucléaires sont à l’arrêt.

Le CHSCT élargi aux étudiants n’a pas pu être fait car les étudiants n’ont pas eu le temps de désigner leurs représentants.

ParcoursSup : en dépit de difficultés rencontrées par les lycéens en cette période, on constate une augmentation de 25 % des candidatures pour SU.

Les FAQ donnent beaucoup d’information sur le site. Le Crous a mis en place des aides pour les étudiants les plus démunis avec des bons alimentaires et des bons informatiques. SU prend en charge une partie de ces aides. 49 demandes : toutes honorées avec environ 700 euros par demande.

Les étudiants étrangers anglais et américains sont pour la plupart rentrés chez eux (99%). Pour les autres nationalités, 30 à 40 % sont restés mais ils bénéficient d’un suivi régulier. Il en est de même pour les étudiants français à l’étranger avec un taux équivalent.

Les conditions d’examen sont encore incertaines et des décisions restent à prendre avec bien évidemment un temps de préparation suffisant pour les étudiants. Les enseignants sont très attachés au contrôle de connaissance en présentiel, mais sont à la recherche de solution alternative.

Concours EC : pas d’audition à distance. 61 concours prévus, 1500 candidats. Dates des concours programmées en juin et juillet pour une prise de fonction en octobre ou novembre. Pour les autres fonctions : septembre.


SMPTES  demande des informations

– sur le port des masques  et des commandes (états ou fournisseurs ? )

– restauration des personnels

– clé Kabba

– Primes

Le président évoque les problèmes d’approvisionnement des masques, les problèmes de vols déjà observés en médecine et l’importance de la certification. La priorité reste actuellement les personnels hospitaliers, mais après le confinement les masques récupérés via les commandes publiques seront distribués aux agents.

Pour la restauration des personnels un remboursement de 17,50 euros par jour est réalisé sur présentation des factures et sur la base des feuilles d’émargement. Cette procédure sera valable jusqu’à la fin du confinement.

Pour les Primes, 3 tarifs sont envisagées : mobilisé sur place, mobilisé à distance mais inclus au PCA et travail à distance hors PCA.

Pour les clés Kabba, le recensement des pièces à risque est en cours et en conséquence, les clés seront mises à jour.

Le SGEN-CFDT demande 

  • Importance de la communication et numéro de contact.
  • Congés notamment au moment du déconfinement
  • Implication du SMP et meilleure visibilité des médecins et du psychologue.

Réponse Président

Les informations sont disponibles sur le site et envoyées par courriel de façon régulière.

La reprise doit se faire en douceur, pas de course en avant. Il sera difficile de faire repartir la machine et il faut le faire en toute sécurité, en restant à l’écoute des personnels et des étudiants. Il faut aussi soulager les services qui auront été très sollicités.  

Il est néanmoins conscient que les étudiants en thèse souhaitent revenir dans les laboratoires.

Des initiatives étudiantes ont été prises pour un soutien personnalisé aux étudiants en difficulté mais il faut rester vigilants sur ces initiatives. Le soutien psychologique doit être fait par des professionnels. Dans cet esprit, des informations régulières sont données aux étudiants et aux agents par les mails envoyés.

Relevé _Avis CHSCT_10.04.2020

 

 

 

CHSCT en visioconférence du 26 mars relatif à la situation actuelle de pandémie et de confinement

(Résumé)

Intervention du président

La mobilisation est quotidienne, notamment du côté de la médecine.

Le PCA (plan de continuité d’activité) a été fait en urgence et est susceptible d’évoluer (communication, travail à distance, …)

Effectifs présents sur site :
72 personnes tout compris pour les administratifs (0 en Lettres, 24 EN médecine, 28 ENsciences, 20 à SU)
Recherche : 86  avec 9 en médecine et 57  en siences  soit au total 158 personnes sur 9000 agents. 
La situation de l’ASA (autorisation spéciale d’absence) sera clarifiée : les salaires et primes sont garantis, les congés maladie sans jour de carence, la reconnaisse de maladie professionnelle pour les personnels  des hôpitaux atteints par le Covid. 
L’adresse mail dédiée doit être diffusée, un soutien psychologique garanti ; l’activité du service médical est maintenue.
Formation à distance pour les collègues, notamment l’enseignement
Pour le recensement des cas de covid, l’anonymat est garanti au niveau SU, mais pas au niveau des composantes, une approche épidémiologique et visiblement réfléchie. Cela pose problème. Voir aussi le CR du CHSCT ministériel.
Il n’y a pas d’élément chiffré, pas de recensement des cas confirmés ni des décès sur la situation particulière de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Interventions et demandes des représentants du personnel (en bref)
Plusieurs avis ont été émis par les organisations syndicales demandant notamment une extrême vigilance concernant les agents en plan de continuité d’activité dans les locaux et les mesures prises en matière de protection individuelle;  vigilance quant à la qualité de travail dégradée des agents en télétravail (enseignement, administration), la demande de diffusion par tous les canaux y compris SMS des numéros d’urgence (médicale, psychologique, technique).
Il est demandé que des mesures  soient prises pour faire descendre la pression sur les examens et des notes du semestre. Une trop grande disparité d’accès au réseau pour les étudiants comme pour les enseignants ne permet pas de garantir la mise en oeuvre des épreuves ou devoirs.
Enseignants comme administratifs ont des difficultés pour maintenir la continuité de service, cela doit être pris en compte et ne pénaliser personne.
Les représentants du personnel ont demandé à être associés au plan de reprise d’activité qui devra comprendre la désinfection de locaux (à suivre) et un calendrier de remise en route des tâches et des priorités.
 

 

Contacts

Vous désirez contacter un représentant Sgen-CFDT ?

valerie.marvaud[at]sorbonne-universite.fr (faculté des sciences, CNRS), secrétaire du CHSCT pascale.langlois-gorce[at]sorbonne-universite.fr (faculté des lettres)  

Vous souhaitez adresser un message à la liste des représentants

chsct[at]sorbonne-universite.fr  

 

Ressources / Informations

Se former en ligne (Cnam)

Mooc : Eléments de santé au travail pour les ingénieurs et managers

C’est un mooc à suivre « À votre rythme ». Il se compose de 6 modules de 4 à 5 séquences de 15-20 minutes avec des cours, des supports, des lectures, des exercices applicatifs, des vidéos, des mises en situation, des quizz à la fin de chaque séance, et un quizz final. Un forum sera ouvert à 3 reprises durant l’année afin que vous puissiez y poser vos questions et l’équipe pédagogique sera alors à votre écoute. Les attestations de suivi avec succès seront éditées deux fois par an.

Testez votre bien-être au travail

Notifier un signalement dans les registres de santé et sécurité au travail

Plus d’informations

Les assistants de prévention

Listes sur intranet (tous sites)

Vérifiez et adaptez votre posture :